Aller au contenu principal

Au début du XXe siècle, le Toy-Terrier anglais était l’un des chiens de compagnie les plus populaires en Russie. Cependant, entre 1920 et 1950, l’élevage de ces Toy-Terriers de race pure a été presque abandonné et le nombre de ces chiens est tombé à un niveau critique. Ce n’est qu’au milieu des années cinquante que les éleveurs de Russie ont entrepris de faire renaître la race. Presque tous les chiens utilisés pour l’élevage étaient sans pedigree et beaucoup d’entre eux n’étaient pas de race pure. Le standard établi pour ces Toy-Terriers se trouva très différent de celui du Toy-Terrier anglais en de nombreux points fondamentaux. A partir de ce moment, l’évolution de la race suivit sa propre voie. Le 12 octobre 1958 deux sujets à poil lisse, dont l’un avait le poil légèrement plus long, donnèrent naissance à un mâle qui avait des franges spectaculaires aux oreilles et aux membres. On décida de conserver ce caractère. Ce mâle fut accouplé à une femelle qui avait également le poil légèrement long. C’est ainsi que l’on a obtenu la variété à poil long du petit chien russe. On l’appela Toy-Terrier 
de Moscou à poil long. Une éleveuse de Moscou, Yevgueniya Fominitchna Yarova, joua un rôle important dans sa création.

C’est au cours d’un long développement en situation d’isolement et d’une sélection spécifiquement orientée, que fut créée la nouvelle race, le Petit chien russe, avec ses deux variétés : poil long et poil lisse.

Histoire