Sa son refuge

Dès que vous ramenez votre chiot à la maison, il est important de lui apprendre que sa cage est son refuge, l'endroit où il dort, s'assoupit et reste dès qu'il est seul. La cage est le meilleur lit pour lui. 
Si cela est possible, placez la cage dans une pièce où le chiot peut entendre les gens respirer. Il est habitué à dormir avec sa mère et ses frères et sœurs, de sorte que le fait de dormir seul peut le terrifier, pensez au tic-tac d'un cadran. 

Veillez à placer la cage dans un endroit où il n'y a pas de courant d'air pour que le chiot soit au chaud. Vous pouvez aussi donner au chiot une couverture pour dormir. Essayez de couvrir la cage avec une serviette pour étouffer le bruit. Ceci peut diminuer le stress dans la famille et prévenir le ressentiment causé par l'arrivée du chiot. Veillez à ce que le chiot fasse ses besoins juste avant de se coucher pour la nuit.

La chose la plus importante à faire pour vous assurer que votre chiot comprenne la routine de la maisonnée, c'est de ne pas répondre à ses pleurs lorsque celui-ci est dans sa cage ce qui provoquerait une montée en escalade de crise de colère ou simplement à plus de pleurs et de gémissements. Ne lui parlez pas, ignorez le comportement. Si vous criez ou le secouez, vous ne ferez que convaincre le chiot qu'il a de bonnes raisons d'avoir peur et de pleurer.
Souvenez-vous qu'après trois heures, il peut avoir besoin de se soulager. Si tel est le cas, ouvrez la porte sans lui parler, amenez-le à l'endroit qui a été déterminé à l'avance par la famille pour faire ses besoins et laissez-le faire. Ne lui permettez pas de transformer ce moment en période de jeux. Ramenez-le immédiatement à sa cage et partez. Il doit apprendre aussitôt que possible que lorsqu'il fait noir et que c'est tranquille dans la maison, c'est le temps de dormir.